Archives par étiquette : post-penguin

Le penguin de Google

Site de niche post-penguin : les résultats après 8 mois

En mai 2012, j’ai mis en place un nouveau site de niche, dont j’ai détaillé le processus de création dans cet article. 8 mois après sa mise en ligne, le temps est venu de faire un bilan, aussi bien en termes de référencement et de trafic qu’en termes de prospection et de génération de revenus. Alors, où en est-il après tout ce temps ?

Un petit rappel des faits pour commencer…

J’ai créé ce site suite à l’update de Google nommé Penguin, qui a fait de nombreux dégâts et – c’est du moins ce que je pense – qui a profondément changé la manière de faire du SEO. J’ai, en quelques sortes, voulu tester les (pas si nouvelles que ça) guidelines de Google : créer du contenu unique de qualité… et attendre que le site grimpe de lui-même dans les SERPs.

Pour être franc, je ne croyais pas que cette (absence de) technique porterait ses fruits. Mais je m’y suis mis et j’ai passé une petite semaine à bosser sur ce site, qui compte à peine une dizaine d’articles. J’ai beaucoup travaillé le SEO on-page et le linking interne, et j’ai limité strictement la création de backlinks. Puis j’ai attendu. Autrement dit, ça fait plus de 7 mois que je n’ai pas touché à ce site.

Référencement et visites

Dans mon premier article, écrit un mois après la mise en ligne du site, je comptais une trentaine de visiteurs par jours, comme le montrait ce graphique :

Trafic sur le site de niche

Au niveau du positionnement, je me trouvais à la 11ème place pour l’expression-clef contenue dans mon nom de domaine.

Quelques jours après la publication, de l’article j’avais réalisé une première vente affiliée (pour un montant d’une vingtaine d’euros), ce qui marquait le début de la monétisation effective de ce site de niche.

L’évolution du trafic depuis juin 2012

Voici, mois par mois, l’évolution du trafic sur ce site… J’aurais voulu vous donner les données de Piwik mais, suite à une MAJ automatique foireuse, il a sérieusement planté et j’en suis malheureusement réduit à vous donner le nombre de pages vues, obtenues grâce à WordPress.com Stats.

  • Juin 2012 : 949 pages vues
  • Juillet 2012 : 2260
  • Août 2012 : 4972
  • Septembre 2012 : 6919
  • Octobre 2012 : 10 545
  • Novembre 2012 : 13 066
  • Décembre 2012 : 13 892
  • Janvier 2013 : 19 253

Voici pour les 8 derniers mois écoulés (les mois de mai 2012 et de février 2013 n’étant pas pris en compte, puisqu’ils ne sont pas entiers). Ce graphique réalisé grâce à WordPress.com Stats vous montre l’évolution du trafic mois par mois :

L'évolution du trafic de ce site de niche

En termes de positionnement

Au début, j’ai suivi attentivement l’évolution du positionnement pour une vingtaine de mots-clefs ciblés par le nom de domaine du site et ses articles, grâce au logiciel Rank Tracker (que j’utilise en version Mac gratuite… sinon j’aurais mis les graphiques 😛 ). Ici, je vais me contenter de vous donner l’évolution du ranking sur l’expression-clef contenue dans le nom de domaine sur Google.fr.

  • 7 mai 2012 : 68ème position
  • 11 mai 2012 : 60ème position
  • 15 mai 2012 : 55ème position
  • 21 mai 2012 : 40ème position
  • 24 mai 2012 : 63ème position
  • 10 juin 2012 : 30ème position
  • 26 juin 2012 : 9ème position
  • 3 juillet 2012 : 11ème position
  • 14 juillet : 9ème position
  • 30 juillet : 8ème position

Après cela, j’ai arrêté de regarder régulièrement la position du site dans les SERPs… Jusqu’au jour où j’ai vu que le trafic avait considérablement augmenté. Aujourd’hui, et ce depuis au moins la mi-octobre 2012, le nom de domaine est 1er sur son expression-clef.

Prospection et génération de revenus

Abonnés (actifs) à la newsletter

A ce jour, il y a 973 abonnés à la newsletter. Ce chiffre ne prend en compte que les abonnés actifs (donc pas ceux qui se sont désinscrits et que j’efface au fur et à mesure d’AWeber). Aujourd’hui, il y a environ une dizaine de personnes qui s’inscrivent par jour. C’est relativement peu puisque le taux de conversion est seulement de 4,3%. Voilà quelque chose à travailler…

Revenus générés depuis le lancement du site

Là encore, je vais détailler ces revenus par mois. Ils proviennent d’un produit numérique dont je fais la promotion en tant qu’affilié. J’ai également testé un produit physique, mais n’ayant réalisé aucune vente, je l’ai laissé tomber au bout de quelques mois. Voici les chiffres :

  • Mai 2012 : 0€
  • Juin 2012 : 18€
  • Juillet 2012 : 91,50€
  • Août 2012 : 147€
  • Septembre 2012 : 62€
  • Octobre 2012 : 161€
  • Novembre 2012 : 167€
  • Décembre 2012 : 206€
  • Janvier 2012 : 391€
    Total des revenus = 1243,50€

Certains diront que cela ne fait pas beaucoup, 1243,50€ en 8 mois (desquels il faut déduire taxes et impôts des auto-entrepreneurs). Ceci étant, lorsqu’on se souvient que la mise en place du site a pris une semaine de travail, ça donne une rémunération « horaire » plus intéressante. Disons que j’ai passé 35 heures sur ce site (ce qui est une estimation haute). Cela donne une rémunération à 35,53€ de l’heure (moins les taxes).

Mais ce qui est extraordinaire avec un site de niche qui tient dans la durée, c’est que le travail qu’on a fourni une fois continue de payer pendant des mois et des années. Si le site continue à ramener environ 200€ par mois, sans que j’ai d’autres efforts à fournir, au bout de deux ans, cela correspondra à un salaire horaire de (24 x 200)/35 = 137€ de l’heure. Plutôt sympa. Même si tout cela ne vaut que si on tient absolument à calculer sur le modèle du salariat une activité qui ne tient qu’à soi et au travail qu’on fournit : celle de web-entrepreneur.

Conclusion

Le bilan est donc plutôt positif. Ce qui me surprend le plus (!), c’est qu’en effet, suivre les directions de Google a marché ! De votre côté, avez-vous essayé de les appliquer ? Quels ont été les résultats ?

Termes de recherche liés à cette page :

  • intitle:site de niche intitle:résultats