Le penguin de Google

Site de niche post-penguin : les résultats après 8 mois

En mai 2012, j’ai mis en place un nouveau site de niche, dont j’ai détaillé le processus de création dans cet article. 8 mois après sa mise en ligne, le temps est venu de faire un bilan, aussi bien en termes de référencement et de trafic qu’en termes de prospection et de génération de revenus. Alors, où en est-il après tout ce temps ?

Un petit rappel des faits pour commencer…

J’ai créé ce site suite à l’update de Google nommé Penguin, qui a fait de nombreux dégâts et – c’est du moins ce que je pense – qui a profondément changé la manière de faire du SEO. J’ai, en quelques sortes, voulu tester les (pas si nouvelles que ça) guidelines de Google : créer du contenu unique de qualité… et attendre que le site grimpe de lui-même dans les SERPs.

Pour être franc, je ne croyais pas que cette (absence de) technique porterait ses fruits. Mais je m’y suis mis et j’ai passé une petite semaine à bosser sur ce site, qui compte à peine une dizaine d’articles. J’ai beaucoup travaillé le SEO on-page et le linking interne, et j’ai limité strictement la création de backlinks. Puis j’ai attendu. Autrement dit, ça fait plus de 7 mois que je n’ai pas touché à ce site.

Référencement et visites

Dans mon premier article, écrit un mois après la mise en ligne du site, je comptais une trentaine de visiteurs par jours, comme le montrait ce graphique :

Trafic sur le site de niche

Au niveau du positionnement, je me trouvais à la 11ème place pour l’expression-clef contenue dans mon nom de domaine.

Quelques jours après la publication, de l’article j’avais réalisé une première vente affiliée (pour un montant d’une vingtaine d’euros), ce qui marquait le début de la monétisation effective de ce site de niche.

L’évolution du trafic depuis juin 2012

Voici, mois par mois, l’évolution du trafic sur ce site… J’aurais voulu vous donner les données de Piwik mais, suite à une MAJ automatique foireuse, il a sérieusement planté et j’en suis malheureusement réduit à vous donner le nombre de pages vues, obtenues grâce à WordPress.com Stats.

  • Juin 2012 : 949 pages vues
  • Juillet 2012 : 2260
  • Août 2012 : 4972
  • Septembre 2012 : 6919
  • Octobre 2012 : 10 545
  • Novembre 2012 : 13 066
  • Décembre 2012 : 13 892
  • Janvier 2013 : 19 253

Voici pour les 8 derniers mois écoulés (les mois de mai 2012 et de février 2013 n’étant pas pris en compte, puisqu’ils ne sont pas entiers). Ce graphique réalisé grâce à WordPress.com Stats vous montre l’évolution du trafic mois par mois :

L'évolution du trafic de ce site de niche

En termes de positionnement

Au début, j’ai suivi attentivement l’évolution du positionnement pour une vingtaine de mots-clefs ciblés par le nom de domaine du site et ses articles, grâce au logiciel Rank Tracker (que j’utilise en version Mac gratuite… sinon j’aurais mis les graphiques 😛 ). Ici, je vais me contenter de vous donner l’évolution du ranking sur l’expression-clef contenue dans le nom de domaine sur Google.fr.

  • 7 mai 2012 : 68ème position
  • 11 mai 2012 : 60ème position
  • 15 mai 2012 : 55ème position
  • 21 mai 2012 : 40ème position
  • 24 mai 2012 : 63ème position
  • 10 juin 2012 : 30ème position
  • 26 juin 2012 : 9ème position
  • 3 juillet 2012 : 11ème position
  • 14 juillet : 9ème position
  • 30 juillet : 8ème position

Après cela, j’ai arrêté de regarder régulièrement la position du site dans les SERPs… Jusqu’au jour où j’ai vu que le trafic avait considérablement augmenté. Aujourd’hui, et ce depuis au moins la mi-octobre 2012, le nom de domaine est 1er sur son expression-clef.

Prospection et génération de revenus

Abonnés (actifs) à la newsletter

A ce jour, il y a 973 abonnés à la newsletter. Ce chiffre ne prend en compte que les abonnés actifs (donc pas ceux qui se sont désinscrits et que j’efface au fur et à mesure d’AWeber). Aujourd’hui, il y a environ une dizaine de personnes qui s’inscrivent par jour. C’est relativement peu puisque le taux de conversion est seulement de 4,3%. Voilà quelque chose à travailler…

Revenus générés depuis le lancement du site

Là encore, je vais détailler ces revenus par mois. Ils proviennent d’un produit numérique dont je fais la promotion en tant qu’affilié. J’ai également testé un produit physique, mais n’ayant réalisé aucune vente, je l’ai laissé tomber au bout de quelques mois. Voici les chiffres :

  • Mai 2012 : 0€
  • Juin 2012 : 18€
  • Juillet 2012 : 91,50€
  • Août 2012 : 147€
  • Septembre 2012 : 62€
  • Octobre 2012 : 161€
  • Novembre 2012 : 167€
  • Décembre 2012 : 206€
  • Janvier 2012 : 391€
    Total des revenus = 1243,50€

Certains diront que cela ne fait pas beaucoup, 1243,50€ en 8 mois (desquels il faut déduire taxes et impôts des auto-entrepreneurs). Ceci étant, lorsqu’on se souvient que la mise en place du site a pris une semaine de travail, ça donne une rémunération « horaire » plus intéressante. Disons que j’ai passé 35 heures sur ce site (ce qui est une estimation haute). Cela donne une rémunération à 35,53€ de l’heure (moins les taxes).

Mais ce qui est extraordinaire avec un site de niche qui tient dans la durée, c’est que le travail qu’on a fourni une fois continue de payer pendant des mois et des années. Si le site continue à ramener environ 200€ par mois, sans que j’ai d’autres efforts à fournir, au bout de deux ans, cela correspondra à un salaire horaire de (24 x 200)/35 = 137€ de l’heure. Plutôt sympa. Même si tout cela ne vaut que si on tient absolument à calculer sur le modèle du salariat une activité qui ne tient qu’à soi et au travail qu’on fournit : celle de web-entrepreneur.

Conclusion

Le bilan est donc plutôt positif. Ce qui me surprend le plus (!), c’est qu’en effet, suivre les directions de Google a marché ! De votre côté, avez-vous essayé de les appliquer ? Quels ont été les résultats ?

Articles liés :

25 réflexions au sujet de « Site de niche post-penguin : les résultats après 8 mois »

    1. Pierre Auteur de l’article

      Salut François,

      Niveau backlinks, j’ai créé quelques liens sur des forums généralistes (type Doctissimo) liant simplement aux pages en tant que « sources d’informations », avec des ancres non optimisées (URL directe). Et j’ai créé deux-trois liens (dont une optimisée seulement) en commentant sur des blogs avec des thématiques proches.
      Le seul annuaire utilisé est celui de WebRankInfo, le lien est donc de qualité 😉
      Pierre recently posted..Webmarketing de niche – Un cas concret post-penguin

      Répondre
  1. Arafetovich

    Bonjour,
    Voila enfin la PART II 🙂
    Très bon article pour commencer notre journée.
    Personnellement je pense qu’un site long tail avec quelques BL de qualité, c’est pour ça j’ai lancé mon propre site en décembre 2012, juste après avoir lu ton premier article sur le webmarketing de niche.
    Mes visites ne sont pas élevées, mais coté monétisation ça marche bien avec l’affiliation.

    merci et bonne journée Pierre.
    Arafetovich recently posted..Tous les matériaux écologiques pour votre maison bois

    Répondre
    1. Pierre Auteur de l’article

      Désolé – je sais que c’est frustrant – mais je préfère ne pas le divulguer ! 😛

      Ceci étant, j’envisage très sérieusement d’organiser un « niche site duel » (à l’image de ce que fait Pat Smith de Smart Passive Income – excellent blog !). Là, je donnerai bien entendu l’URL du site, ce qui fait cruellement défaut ici et sur mes tests sur les URLs avec et sans tiret

      A bon entendeur !… 😉
      Pierre recently posted..Comment BOOSTER le nombre d’inscrits sur votre mailing list

      Répondre
    1. Pierre Auteur de l’article

      Salut Sam,

      Merci pour ton commentaire. C’est en effet quelque chose que j’envisage, mais je me pose toujours la question : est-ce que les clics sur les pubs ne mènent à perdre des clients potentiels ?

      Sinon, j’ai créé un autre site au même moment : http://www.solutionenligne.org/ Là, je n’ai carrément fait aucun SEO off-site. Il s’agit plus ou moins d’un site « pense-bête » : j’y retourne quand je ne me souviens plus de la solution que j’ai trouvée à un problème 😛 Néanmoins, il comptabilise en moyenne entre 150 et 200 pages vues par jour. Je pense qu’Adsense serait parfait là-dessus mais si tu as d’autres idées, n’hésite pas ! 🙂
      Pierre recently posted..Une formation WordPress 100% en vidéo

      Répondre
  2. Marc

    Effectivement le résultat est très concluant, félicitation !
    Après, ca depend aussi de la niche trouvée … C’est à mes yeux la que se trouve le travail le plus dur. Et trouver un nom de domaine clean avec le nombre de domaineur qui existent de nos jours, ce n’est pas forcement chose aisée…

    Répondre
    1. Pierre Auteur de l’article

      Salut Marc,

      Merci pour ton commentaire et, oui, la phase de recherche est primordiale – bien que pas suffisante. Pour moi, les bons indicateurs sont : 1) une niche avec un (ou des) produit(s) affiliés qui se vendent bien et 2) pas over-concurrentielle (et où il reste donc probablement des NDD à saisir 😉 ).

      Ceci étant, le NDD est, je pense, moins décisif qu’avant. Il y a même eu une pénalité google-ienne sur les exact domain match. En publiant un nombre d’articles de qualité suffisant (et aux titres/thèmes bien choisis) et en travaillant son SEO dans le bon sens, il y a toujours moyen de tirer son épingle du jeu, je pense.
      Pierre recently posted..Les 10 extensions WordPress pour améliorer votre référencement

      Répondre
  3. nicolas

    Ce test est d’une part intéressant et d’autre part encourageant. Il est la preuve qu’il n’est pas indispensable d’être un pro du SEO avec une floppée de blogs et site déjà actifs pour pouvoir positionner un nouveau site.
    Il y a tellement de sources d’informations sur la création de backlinks et tellement peu de retour d’expérience sur la valorisation du contenu à l’heure actuelle sur le web.
    Merci pour le partage d’expérience.

    Répondre
    1. Pierre Auteur de l’article

      Salut Nicolas,
      Oui, à condition de ne pas être sur un sujet ultra-concurrentiel. Si tu veux positionner un site sur « salle de poker » ou « assurance auto », je pense que cela demande autrement plus d’efforts en terme de SEO et donc d’avoir soit déjà un réseau de sites, soit d’acheter un tas de liens à droite à gauche…
      Pierre recently posted..Les 10 extensions WordPress pour améliorer votre référencement

      Répondre
  4. Redouane

    félicitation pour ces statistique mais vous n’avez rien expliquer sur la méthode pour la faisabilité je serai très tenté de savoir comment sortir des griffe de google penguin après être touché

    Répondre
    1. Pierre

      Salut Redouane,
      C’est vrai, mais en même temps c’est pas le sujet de l’article 😉
      J’aimerais également beaucoup savoir comment se remettre des sanctions du Penguin…

      Répondre
  5. Sylvie

    Les résultats présentés dans cet article confirment le fait que le contenu joue bel et bien un rôle prépondérant en matière de référencement. Que l’on évolue sur un site de niche ou non, il est primordial aujourd’hui d’en diffuser en quantité suffisante pour satisfaire les critères de classifications de Google.

    Je l’ai d’ailleurs appris à mes dépends. Au tout début de la mise en ligne de mon site, celui-ci a très rapidement grimpé dans les SERPs, notamment grâce à un netlinking efficace. Puis, après Panda, j’ai régressé de quelques positions. Rien de bien alarmant mais déjà trop gênant pour continuer à générer autant de trafic qu’auparavant. J’ai donc agrémenter mes pages stratégiques avec du texte de qualité. Quelques semaines plus tard, j’ai retrouvé mes positionnements originaux. Simple coïncidence ? Je ne crois pas.

    De plus, cela m’a également permis d’optimiser mon maillage interne !

    Répondre
  6. Lenit

    Merci Pierre pour cet article riche d’enseignement.

    Je me suis mis au web très récemment et n’ai donc pas connus le SEO ‘d’avant PENGUIN’. Après avoir produit le site de ma sandwicherie pour me tester, j’ai lancé mon premier site de niche fin novembre 2012.
    Tout ceci pour confirmer le contenu de ton article.

    Je n’ai utilisé qu’une stratégie de liens internes, de contenu (pas assez riche à mon goût pour l’instant) et d’optimisation de base (titres des liens, naming photos…) pour me positionner sur deux trois expressions clefs en liens avec le site.

    Bilan après 4 mois et demi d’existence du site: 1800 visiteurs uniques par mois et 10 000 pages vues un rank google intéressant et une monétisation en devenir mais encourageante. (en passant, je m’éclate avec mes chiffres mais je manque de recule pour savoir si c’est réellement encourageant…)

    J’attaque donc le deuxième site de niche avec une idée en tête: le contenu !

    Répondre
  7. inzemix

    Salut Pierre !

    Sans avoir lu ton article, j’ai moi même créé un site, en utilisant tes conseils (sans les avoir lus 😀 ) et le résultat est la, je suis 2eme sur les 2 recherches qui peuvent amener a mon site…
    Du contenu de qualité, une structure du site simple, c’est la clé du succès avec le pingouin 😀

    Répondre
  8. Le

    J’ai remarqué aussi le meme phénomene aue vous, parfois il suffit d’attendre pour monter, google semble donner une prime de non référencement a ceux qui ne font rien. Il faut avoir les nerfs de resister a la tentation de poster des backlinks !

    Répondre
  9. géraldine

    Je commence à peine à comprendre ce que sont que les BL et je me rend compte, que ça n’est plus aussi important…moi qui rêve de faire grandir mon blog, je vais tenir compte de ton expérience, qui finalement m’arrange bien! au moins je n’aurai plus à me prendre la tête sur les metas machin et cie…
    géraldine recently posted..L’univers coloré de Jutta Rikola…

    Répondre
  10. gollum elite

    Monsieur d’Ormesson votre article vous honore et je vous en remercie. J’ose espérer que les indécis entendent votre appel on ne peut plus juste. J’irai voter dimanche plus par défaut et dépit que par véritable envie mais ce que je sais c’est que je ne veux pas de la gauche au pouvoir en temps de crise, il faut savoir réformer, savoir oser, savoir croire en l’avenir.
    gollum elite https://myspace.com/gollumelite

    Répondre
  11. Benjamin

    En effet, si tu n’y a passé que « 35 heures » c’est rentable ! Mais comment as-tu géré ton référencement dans la durée pour augmenter ton trafic et améliorer ton positionnement ? Cela t’as bien pris du temps au fur et à mesure, non ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge